PETER VOYANCE

forum de voyance


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

PETER VOYANCE » Coin détente » Les sites de rencontres sont mentionnés dans une procédure de divorce sur dix

Les sites de rencontres sont mentionnés dans une procédure de divorce sur dix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Après le piratage informatique du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison, ce sont près de 37 millions d'utilisateurs qui tremblent de voir leur identité dévoilée au grand jour par les hackers moralistes. D'après le magazine américain Forbes, une telle fuite pourrait bien doper le chiffre d'affaires des avocats spécialistes en droit de la famille et celui des psychothérapeutes de couple. Avec l'arrivée des nouvelles technologies dans nos vies, les preuves d'infidélité sont désormais tangibles et plus facilement accessibles. Si bien que le nombre de divorces aurait augmenté selon l'avocate Élodie Mulon.

Lefigaro.fr/madame. - Voyez-vous une augmentation des cas de divorce mentionnant les sites de rencontres ?
Élodie Mulon. - Oui, nous traitons régulièrement des dossiers dans lesquels la découverte du profil de son conjoint sur un site de rencontres est évoquée. Cela représente environ un dossier sur dix. C'est plus globalement lié à l'arrivée d'Internet et des nouvelles technologies, c'est-à-dire de l'ordinateur, du téléphone portable, des réseaux sociaux... La moitié des dossiers de divorce que nous traitons font état de griefs liés à ces moyens de communication.

Les nouvelles technologies ont-elles une répercussion sur le nombre de divorces ?
Oui, il y a une hausse, même si elle n'est pas pharaonique. Depuis l'avènement d'Internet, il est désormais bien plus facile de savoir que l'autre vous a trompé(e) et d'en avoir la preuve. À partir du moment où les choses sont découvertes et prouvées, il est plus difficile de les nier. Je me demande même si cela n'a pas relancé le divorce pour faute. Si prouver l'infidélité de l'autre grâce aux nouvelles technologies n'était pas si aisé, on aurait bien plus de cas de divorce par consentement mutuel ou pour altération définitive du lien conjugal (le divorce est prononcé si la cessation de la communauté de vie entre les époux est effective depuis au moins deux ans, NDLR).

Le fait d'avoir fouillé dans les affaires de son conjoint peut-il aussi être considéré comme une faute dans la procédure de divorce ?
Si cela ressemble à du harcèlement, oui. Il faut que tous les appareils aient été espionnés, mais c'est rare. Si votre mari vous accuse de faute pour avoir espionné ses e-mails, il doit prouver que vous les avez obtenus par fraude pour que vos preuves soient irrecevables. C'est très compliqué. Souvent, il suffit de dire que la personne avait laissé son ordinateur allumé.

Et vous, qu'en pensez vous?

Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://www.petervoyance.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum